×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Dimanche 24 juillet, 1h06 | Accueil| Programmes| Aujourd'hui
publicsenat.fr en page d'accueil publicsenat.fr en favoris

Dimanche 24 juillet

Diffusé sur www.publicsenat.fr A ne pas manquer Podcast A retrouver en vidéo Réagissez
00h27 - 15h43
Diffusé sur www.publicsenat.fr 00h29 Itinéraires Bis - Ecole primaire, peut mieux faire

Lecture, calcul, chaque année 300 000 élèves quittent le primaire avec de graves lacunes. Une école qui peine à offrir les mêmes chances à chacun."Priorité à l'école primaire !", c'était pourtant l'un des slogans de campagne de François Hollande en 2012.Retour en force de la dictée, cours de morale laïque, le tout sur fond de difficile réforme des rythmes scolaires : 4 ans plus tard où en est on ?N'en demande t-on pas trop aux enfants ? Les enseignants peuvent-ils tout faire ?Itinéraires Bis vous emmène à Dijon, pour mieux comprendre les défis de l'ecole d'aujourd'hui et de demain .

avec :
Anne-Sophie Mathey, Directrice de l’école élémentaire Buffon
Laurent Campello, Professeur des écoles
Anne-Lise Guillot, Professeure des écoles
Najat Merabet, Maman d’élève
Samuel Duchesne, Professeur de mathématiques
Rachel Duval, Professeure d’espagnol
François Michel, Chargé de direction
Loan Simon-Hourlier, Professeure d’anglais
Ismaël, Elève de 5ème
Romain Maffi, Professeur des écoles
Catherine Rolland, Responsable de programme chez Tralalere
Deborah Elalouf, Présidente de Tralalere
Yohan Briand, Directeur adjoint au service Education de la Mairie d’Issy-les-Moulineaux
Julie Hulin,

> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.frRéagissez 02h59 La France qui réussit - Volontaires pour l'emploi

Un documentaire de 52 minutes sur la France qui bouge, qui change, qui se remue, qui innove et nous embarque dans son élan...


> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.frRéagissez 04h00 Les dessous de la mondialisation - Tunisie, les oubliés du phosphate

Aux portes du désert, dans le centre de la Tunisie, Metlaoui est la principale cité minière du pays. Ici on extrait du phosphate, un minerai stratégique pour la fabrication des cosmétiques, des détergents, des explosifs et surtout des engrais.

Cette ressource représente 10% des exportations tunisiennes et une rentrée de devise essentielle pour ce petit pays en proie à une lourde crise économique. Si l'Etat a su développer l'exploitation de ce minerai, il n'a rien fait pour la région, considérée comme l'une des plus pauvres du pays, condamnant ainsi toute une population, les oubliés du phosphate.

C'est cette population pourtant qui en 2008 lancera les premières révoltes durement réprimées contre le gouvernement, qui déboucheront trois ans après sur la révolution. Son combat est à l'origine du printemps arabe. La situation dans le bassin minier est le révélateur d'une situation plus générale, celle du pays entier. " Quand le bassin minier tremble, c'est toute la Tunisie qui vacille ", dit-on dans la capitale.

Trois ans après la révolution, le pays est à l'heure des bilans : bilan politique et bilan économique. Les aspirations du peuple, qui se mêlent étroitement à celles des mineurs ont-elles été reconnues ? La Tunisie à l'heure de la révolution et de la mondialisation va-t-elle réussir son formidable pari de la démocratie ?

Un documentaire d'Eric de Lavarène


> En savoir plus
Réagissez 06h29 Bibliothèque Médicis

- Elisabeth BARILLÉ, « L'oreille d'or » (Grasset)- Olivier BOURDEAUT, « En attendant Bojangles » (Finitude)- Philippe PAQUET, « Simon Leys : navigateur entre les mondes » (Gallimard)- Adeline FLEURY, « Rien que des mots » (François Bourin)- Antoine MAZIERES, pour le livre de Yuval Noah HARARI, « SAPIENS»- Une brève histoire de l'humanité (Albin Michel)

avec :
Elisabeth Barillé, Ecrivain et journaliste
Olivier Bourdeaut, Ecrivain
Philippe Paquet, Journaliste
Adeline Fleury, Journaliste
Antoine Mazières, Membre du Centre de Recherches Interdisciplinaires

> En savoir plus
Réagissez 07h31 Les dessous de la mondialisation - Albanie, terre de déchets

A 2h30 de vol de Paris, l'Albanie, l'un des pays les plus pauvres d'Europe, croule sous les déchets. Dans les décharges sauvages, ils sont des milliers à survivre grâce à la collecte des ordures. Alors que ce pays est incapable de gérer ses propres déchets, il a misé pour son développement sur l'importation de ceux des voisins européens. Près de 700 000 tonnes seraient arrivés ces dernières années : papier, plastique, ferraille, batteries électriques, mais aussi substances dangereuses. La peur provoquée par ces déchets toxiques a pesé sur les dernières élections législatives. Première mesure du nouveau gouvernement d'Edi Rama, interdire toute importation. Mais le flou législatif et la porosité des douanes permet aujourd'hui à certains recycleurs de continuer à importer, quitte à introduire dans le pays des substances dangereuses et mettre en danger la population.

Un reportage d'Anne-Charlotte Gourraud.


> En savoir plus
Réagissez 08h00 Les dessous de la mondialisation - Pakistan, maudits soient les déchets

Karachi, plus grande ville du Pakistan avec ses 20 millions d'habitants. Au coeur de la mégalopole, se trouve Shershah Colony, le quartier de l'électronique, avec ses ruelles défoncées, coincé entre une avenue qui perfore la ville du sud au nord et la rivière Lyari archi-polluée. Dans ce dédale bruyant enveloppé de poussière, on ne vend pas d'objets neufs ou d'occasion, on recycle. On recycle les déchets électroniques arrivés d'Europe ou d'ailleurs et que le Pakistan récupère, maillon d'une chaîne infernale dont la course se termine bien souvent chez l'immense voisin chinois.
Ordinateurs, téléphones portables, scanners, téléviseurs, ces objets de notre quotidien sont ici démembrés, aplatis, cassés, désossés, coupés, sectionnés, pour en récupérer le plastique, le verre, les câbles, le cuivre, l'argent et l'or même, en quantités infimes. Un travail effectué sans aucune norme sanitaire ni protection particulière par des milliers de familles et leurs enfants, n'ayant aucune autre issue pour s'en sortir.
À Shershah, on meurt lentement de la toxicité et de la pollution engendrées par cette industrie sauvage, qui déverse dans la vie des gens le plomb, le mercure, l'arsenic ou le cadmium dissimulés dans nos appareils. Dans la plus parfaite indifférence.
En 2014, chaque habitant sur terre fabriquait 7kg de déchets électroniques, les Etats-Unis et ses 30kg par habitant en tête. Avec 21kg, la France de son côté rejette trois fois plus que la moyenne mondiale. L'exportation de ces déchets est illégale. Pourtant, et malgré la Convention de Bâle, ce commerce est en pleine croissance.
Si le Ghana, l'Inde et la Chine étaient jusque là au coeur de ce trafic, le Pakistan, avec Shershah Colony, plaie béante au coeur de l'une des plus grandes villes du monde, est une véritable bombe à retardement en matière de santé publique et de pollution.

Un documentaire d'Eric de Lavarène.


> En savoir plus
08h28 Itinéraires Bis - Le malaise paysan

Le modèle agricole français est-il a bout de souffle ? L'ensemble du secteur traverse une crise sans précédent. En 20 ans le nombre d'exploitations a été divisé par deux, et le mouvement s'accélère. Surproduction, baisse des prix, normes environnementales, la vie des agriculteurs tourne au casse-tête : une souffrance profonde et des revenus en chute notamment dans l'élevage et la production laitière. Les annonces du gouvernement et la promesse d'une aide de 3 milliards d'euros sur 3 ans n'a rien changé.Dans ce nouveau numéro d'"Itinéraires bis" nous vous emmènerons dans l'Aveyron département rural et agricole, à la rencontre de Guillaume éleveur laitier depuis seulement 5 ans et qui s'interroge déjà sur la pérennité de son exploitation, nous irons ensuite dans la ferme "usine" de la famille Grimal qui s'est lancée dans la mécanisation de son élevage : 120 000 ovins et une course au gigantisme qui pose des questions. Enfin nous nous intéresserons aux "circuits-courts", cette autre façon de vendre le fruit de son travail, sans intermédiaire, deux exemples et des choix très différents, mais deux pistes qui répondent à des demandes différentes.

avec :
Guillaume Mirabel, Eleveur laitier
Philippe Mirabel, Eleveur laitier
Caroline Mirabel, Femme de Guillaume
Yohan Grimal, Eleveur d’agneaux
Raymond Grimal, Eleveur d’agneaux
François Pureseigle, sociologue du monde paysan
Isabelle Rayrolles, Agriculteur
Serge Rayrolles, Agriculteur
François Mailhe, Association de promotion de l’agriculture biologique en Aveyron
Julie Hulin,
Jean-Gabriel Brault, Premier adjoint au Maire d’Harfleur en charge des finances
Christine Monsello, Directrice-générale adjointe en charge des finances
Claire Alain, Directrice adjointe des services techniques de la mairie d’Harfleur
Christine Morel, Maire (PCF) d'Harfleur
François Guegan, Ancien maire d’Harfleur (2003-2015)
Hubert Gousset, Maire de Saint-Cornier-des-Landes
Jean-Louis Renault, Maire de Saint-Jean-des-Bois
Jérôme Nury, Maire (LR) de Tinchebray-Bocage
Fabien Bottini, Maître de conférence en droit public à l'université du Havre
Bénédicte Roulleaux, Directrice de la crèche « Les Petits pots Rouges »
Frédéric Thomas, Président Fondateur des crèches « LEA & TEO »
Marc Pottier, Maire (PS) de Colombelles
Guyslaine Lepage, Directrice générale des services de la ville d’Elbeuf-sur-Seine
Djoubé Merabet, Maire (PS) de Elbeuf-sur-Seine

> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.fr 10h59 La France qui réussit - Roanne, un combat dans un désert médical

En France, les habitants des zones rurales et périurbaines connaissent bien le phénomène : faire des kilomètres ou attendre plusieurs semaines pour faire soigner une simple grippe. Certaines parties du territoire se voient peu à peu vidées de leurs médecins. La France rurale devient un désert médical. Les causes sont nombreuses, moins de vocations, des territoires peu attractifs, des services publics de santé face à la nécessité de faire des économies. Mais dans quelques coins de France, la médecine de campagne résiste à cette désertification et invente de nouveaux systèmes de soin de proximité.Benoît et Lisa se sont rencontrés pendant leurs études de médecine à Lyon, et sont vite devenus un couple. Alors, quand Benoît a dû partir faire son stage d'interne à Roanne, à l'ouest de Saint-Étienne, le couple a fait grise mine : la ville ne les faisait pas vraiment rêver. Et lorsqu'ils sont arrivés en 2010, la situation était pire que ce qu'ils imaginaient. Roanne était en noir sur la carte de France des déserts médicaux publiée par l'agence régionale de santé, un seul médecin pour 1200 habitants, trois fois moins que la moyenne nationale. Et le problème allait empirer, la plupart des médecins encore en activité allaient bientôt partir en retraite. Le couple a donc décidé de s'attaquer au problème à bras le corps. Benoît a commencé par étudier le problème en faisant sa thèse sur la désertification médicale du territoire. Et puis, le couple a décidé de passer à l'action.Leur première action a donc été de tenter de lutter contre l'isolement des équipes médicales roannaises. Les praticiens, surmenés, s'étaient enfermés chacun dans leur cabinet et faisaient face comme ils pouvaient devant les demandes de la population. Le couple a donc décidé de les réunir au sein de l'Association de médecine générale du roannais. Discuter des patients, se coordonner ou simplement profiter d'un moment agréable entre professionnels, permet de lutter efficacement contre le "burnout", ce nouveau mal du siècle, terme qui a été précisément établi pour parler des professionnels de santé.Puis, Benoît et Lisa ont tenté d'attirer de nouveaux praticiens dans la région. Donner envie à de nouveaux internes de venir en stage à Roanne semblait être une nécessité. Ils ont donc obtenu en 2012 l'ouverture d'une maison des internes : une villa pour cinq habitants avec un loyer très modique et un grand jardin pour loger les étudiants dans une colocation d'internes. L'ambiance y est si bonne que certains étudiants ne souhaitent plus quitter la ville.


> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.frRéagissez 11h58 Déshabillons-les - Juppé jusqu’à l’excès

Il ironise sur son âge pour répondre aux attaques sur ce qui serait, dit-on, son principal point faible... Mais ces réponses rassurent-elles ?A croire les sondages oui, car Alain Juppé fait figure de favori pour la primaire des Républicains qui se tiendra en novembre prochain.Mais comment entretenir la flamme sur la durée ? Comment séduire les jeunes quand on a 70 ans ?Et comment se démarquer d'un Nicolas Sarkozy tout en marquant des points chez les électeurs de droite ?C'est à toutes ces questions que doit répondre aujourd'hui Alain Juppé que nous déshabillons en tout bien tout honneur quatre invités :

avec :
Gilles Boyer, Conseiller politique d'Alain Juppé
Gaël Sliman, Spécialiste de l'opinion - Président d'Odoxa
Michel Bettan, Spécialiste en communication - Vice-Pdt d'Havas Worlwide Paris
Denis Bertrand, Sémiologue - Paris VIII
Hélène Risser,

> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.frRéagissez 12h43 Les pieds sur terre - Eclairage public, on éteint la lumière

En cette année dédiée à la lutte contre le réchauffement climatique, comment les villes réduisent leur consommation d'énergie ? Entre l'éclairage , les bâtiments publics, les communes sont gourmandes en électricité. Mais certaines ont décidé de faire baisser la note et de consommer moins. Direction Nice, une ville bardée de capteurs qui analysent en temps réel la consommation des batiments publics et où l'on est capable "d'éteindre" ceux qui consomment le plus.

avec :
Sylvain Guillermin, Direction des travaux, Métropole Nice Côte d’Azur
Gérard Rivet, Habitant de Carros
Yves Prufer, Directeur de l’agence de performance énergétique, Métropole Nice Côte d’Azur
Marie Brémeau,

> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.fr 12h57 Territoires de réussites - Étrépagny (Eure)

Il n'y a pas que des vaches en Normandie mais aussi des entreprises high tech comme Novastell, largement soutenue par Périnne Forzy, la présidente de la Communauté de Communes d'Étrépagny.


> En savoir plus
Réagissez 13h01 Bibliothèque Médicis

- Gérard NOIRIEL, « Chocolat. La véritable histoire d'un homme sans nom » (Bayard)- Emmanuelle RICHARD, « Pour la peau » (Ed de l'Olivier)- Nicolas DELESALLE, « Le goût du large » (Préludes)- Pour le manuscrit des Lettres codées de Marie-Antoinette, correspondance avec le comte Axel de Fersen :- Isabelle ARISTIDE, Conservateur en chef, Responsable du Département des Archives privées, aux Archives Nationales- et Christine ANDRAUD, Professeur au Musée national d'Histoire naturelle / CRC (Centre de recherche sur la con servation)

avec :
Gérard Noiriel, Historien
Emmanuelle Richard, Ecrivain
Nicolas Delesalle, Ecrivain
Isabelle ARISTIDE, Conservateur en chef, Responsable du Département des Archives privées, aux Archi
Christine ANDRAUD, Professeur au Musée national d'Histoire naturelle / CRC (Centre de recherche sur

> En savoir plus
Réagissez 14h00 Le docu - RDA : Le mystère des enfants volés

De 1949 à la chute du mur en 1989, la RDA, petite soeur modèle du grand frère soviétique, a eu pour ambition de fabriquer un " homme nouveau ", le citoyen idéal dans le meilleur des mondes socialistes.
Elle a ainsi mis en place un programme d'enlèvement d'enfants à leurs familles.? Pour l'exécuter le régime s'est appuyé sur la plus efficace et la plus redoutable police politique du bloc de l'est : la Stasi et sur les services sociaux à l'enfance.
Le régime a frappé des milliers de familles qu'il jugeait incapables de garantir la parfaite éducation marxiste de leurs enfants : les opposants politiques, les " traîtres ", c'est à dire ceux qui souhaitaient simplement quitter la RDA et la catégorie des " asociaux ". Une notion aux contours flous qui a permis de s'en prendre à n'importe qui. Et n'importe quand. Les enfants pouvaient être enlevés dès leur naissance et jusqu'à l'âge de 7 ans.
Un père trop attaché à son enfant était un asocial. Il n'était pas bon d'être papa poule en RDA. Les rockers, les artistes alternatifs, les croyants trop bigots, les adeptes du " bio ", les dilettantes, les amateurs de jeans, les prostituées, les femmes au foyer qui ne travaillaient pas étaient considérés comme des asociaux.
Tous ceux qui empruntent les codes de l'Ouest sont des asociaux. Mais ce sont les jeunes mères célibataires, particulièrement vulnérables qui vont fournir l'essentiel du contingent des enfants et des bébés enlevés.
Le régime les plaçait ensuite dans des familles adoptives aux ordres du parti ou dans des foyers spécialisés dont certains étaient de véritables goulags pour mineurs. C'est l'histoire de ces enfants enlevés, de ces parents meurtris, de ces foyers brisés, des complicités inavouables, des retrouvailles impossibles, d'une bureaucratie implacable et de l'injustice qui ne sera jamais réparée que ce film d'Histoire, le premier sur ce sujet, a pour ambition de raconter.
Les enfants volés de la RDA est le dernier grand mystère du régime communiste est-allemand.

Un documentaire réalisé par Gadh Charbit. Une coproduction Licht films/Public Sénat.


> En savoir plus
Réagissez 14h56 Déshabillons-les - Juppé jusqu’à l’excès

Il ironise sur son âge pour répondre aux attaques sur ce qui serait, dit-on, son principal point faible... Mais ces réponses rassurent-elles ?A croire les sondages oui, car Alain Juppé fait figure de favori pour la primaire des Républicains qui se tiendra en novembre prochain.Mais comment entretenir la flamme sur la durée ? Comment séduire les jeunes quand on a 70 ans ?Et comment se démarquer d'un Nicolas Sarkozy tout en marquant des points chez les électeurs de droite ?C'est à toutes ces questions que doit répondre aujourd'hui Alain Juppé que nous déshabillons en tout bien tout honneur quatre invités :

avec :
Gilles Boyer, Conseiller politique d'Alain Juppé
Gaël Sliman, Spécialiste de l'opinion - Président d'Odoxa
Michel Bettan, Spécialiste en communication - Vice-Pdt d'Havas Worlwide Paris
Denis Bertrand, Sémiologue - Paris VIII
Hélène Risser,

> En savoir plus
15h40 Sénateur à domicile - Dans les pas de Michel Berson

avec :
Michel Berson, Sénateur (PS) de l'Essonne

> En savoir plus
16h12 - 19h29
16h12 Made in France - Romans, des chaussures qui marchent

Des chaussures, il y en a pour tous les goûts, pour tous les styles, à tous les prix. Chaussures de ville, talon aiguille ou semelle plate, bottines ou mocassins, cuissardes ou baskets, nos pieds sont habillés pour les quatre saisons. Nous consommons en moyenne en France cinq paires de chaussures par an et par personnes. En tout, plus de 400 millions, sur lesquelles 8 millions seulement sont fabriquées dans l'hexagone, 2%! Alors qu'il y avait encore mille deux cent entreprises produisant des chaussures en France il y a un demi-siècle, il n'en reste aujourd'hui que quatre vingt. Mais certaines d'entre elles occupent à nouveau le devant de la scène.Dans les défilés, après une éclipse d'une quinzaine d'années,Clergerie brille à nouveau, désormais portées par les stars et les plus belles femmes du monde. Même Michelle Obama, première dame des Etats-Unis se chausse français, une fierté pour Eva Taub, PDG du groupe Clergerie.Ce n'est pas la seule marque à proposer des chaussures Made in France, Parabout, à quelques kilomètres de Romans, propose aussi ses souliers au monde entier. D'anciennes usines de Romans parviennent de nouveau à fabriquer dans la Drôme, des modèles qui font rêver le monde entier.


> En savoir plus
Réagissez 16h42 Les pieds sur terre - 10 ans de vélos en libre-service...

Il y a les "vélib" à Paris, les "velov" à Lyon, si la pratique du vélo se développe depuis 10 ans un peu partout dans les villes de France le vélo ne représentent encore que 3% des déplacements urbains. C'est très peu par rapport à bon nombre de nos voisins européens, la révolution cycliste est à la peine, alors que les transports représentent encore un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Certaines villes redoublent d'efforts comme à Nantes, où vous allez le voir certains ont décidé de se passer de leur voiture pour monter sur une selle comme cette maman qui a remisé sa voiture au garage, ou encore ces plombiers nantais qui font leur interventions avec des vélos capables de tracter une chaudière.

avec :
Jean-Yves Marie-Rose, Chargé de mission transport à l'Ademe
Christophe Najdovski, Maire-adjoint aux transports Ville de Paris
Marie Brémeau,

> En savoir plus
16h56 Territoires de réussites - Vouziers (Ardennes)

Infatigables inventeur de machines pour l'industrie, François Fege a souhaité créer sont entreprise dans son village de Vouziers, au coeur des Ardennes. Aujourd'hui dans le groupe alsacien NSC, Fege reste sous l'oeil attentif du maire, ami d'enfance du créateur.


> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.fr 17h00 La France qui réussit - Le trésor que cachait la forêt

L'histoire des hommes de notre territoire chemine au long des siècles avec celle d'un matériau qui croit à leur côté, le bois. Nos compatriotes de toutes les époques ont choisis, en priorité, le bois pour pratiquer l'ensemble des activités humaines qui font notre culture. L'agriculture, l'artisanat et les arts ont échangé avec ce matériau les rapports étroits que les hommes eux même échangeaient avec les forêts qui les entouraient et qui, il y a encore quelques décennies, caractérisaient la géographie de la plus grande part de notre territoire. À l'aube du vingt-et-unième siècle, les forêts, réduites, coincées entre les zones urbaines, font partie d'un paysage devenu presque invisible.La désindustrialisation marquée du pays accompagne la disparition progressive des forêts et du bois de notre champ de conscience, occupé par le métal, le plastique et les matériaux composites.Pourtant, le bois demeure, sur notre sol, une richesse inexploitée. La France, le deuxième territoireforestier d'Europe, continue d'ignorer cette richesse. Pourtant, en plein coeur des Vosges, un territoire au coeur de la disparition d'un appareil industriel qui vivait de ce matériau ancien et noble, se dresse une vallée qui sort le bois des traditions antiques pour en faire le matériau de l'avenir.Constituée à l'image de la lointaine et ultra-moderne Silicon Valley, la vallée d'Épinal, qui vivait dubois, remet le vieux matériau au centre de ses projets d'avenir. Les savoirs accumulés au fond des âges prennent ici la forme d'un centre de recherche fondamental et expérimental qui explore le fruit des forêts comme s'il était devenu, à nouveau, le matériau porteur des espoirs de croissance et d'innovation qui ont marqué l'histoire des hommes de ce territoire.


> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.frRéagissez 17h58 Bibliothèque Médicis

- Elisabeth BARILLÉ, « L'oreille d'or » (Grasset)- Olivier BOURDEAUT, « En attendant Bojangles » (Finitude)- Philippe PAQUET, « Simon Leys : navigateur entre les mondes » (Gallimard)- Adeline FLEURY, « Rien que des mots » (François Bourin)- Antoine MAZIERES, pour le livre de Yuval Noah HARARI, « SAPIENS»- Une brève histoire de l'humanité (Albin Michel)

avec :
Elisabeth Barillé, Ecrivain et journaliste
Olivier Bourdeaut, Ecrivain
Philippe Paquet, Journaliste
Adeline Fleury, Journaliste
Antoine Mazières, Membre du Centre de Recherches Interdisciplinaires

> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.fr 18h59 Itinéraires Bis - Ma commune va craquer

On en compte aujourd'hui presque 37000 en France mais pour combien de temps encore ? Les français ont beau y être attachés, le maire a beau être l'élu préféré de l'hexagone, les communes françaises semblent menacées. Baisse des dotations de l'état, augmentation des charges, réforme territoriale l'équation des villes pour boucler leur budget se complique un peu plus chaque jour. Entre crise et réforme, quel avenir pour la commune ? Itinéraires bis vous embarque dans le quotidien des élus de seine maritime.

avec :
Jean-Gabriel Brault, Premier adjoint au Maire d'Harfleur en charge des finances
Christine Monsello, Directrice-générale adjointe en charge des finances
Claire Alain, Directrice adjointe des services techniques de la mairie d’Harfleur
Christine Morel, Maire (PCF) d'Harfleur
François Guegan, Ancien maire d'Harfleur (2003-2015)
Hubert Gousset, Maire de Saint-Cornier-des-Landes
Jean-Louis Renault, Maire de Saint-Jean-des-Bois
Jérôme Nury, Maire (LR) de Tinchebray-Bocage
Fabien Bottini, Maître de conférence en droit public à l'université du Havre
Bénédicte Roulleaux, Directrice de la crèche « Les Petits pots Rouges »
Frédéric Thomas, Président Fondateur des crèches « LEA & TEO »
Marc Pottier, Maire (PS) de Colombelles
Guyslaine Lepage, Directrice générale des services de la ville d’Elbeuf-sur-Seine
Djoubé Merabet, Maire (PS) de Elbeuf-sur-Seine
Julie Hulin,

> En savoir plus
19h57 - 00h10
Diffusé sur www.publicsenat.fr 20h00 Sénat en action - La laïcité dans tous ses états

La laïcité : un fondement inscrit dans la loi depuis plus d'un siècle, et qui fait irruption à intervalle régulier dans l'actualité. Revendications religieuses en entreprise, polémique sur le porc à la cantine, incidents dans les hôpitaux. Ces cas d'école illustrent les crispations actuelles autour de la laïcité.

Pour limiter la montée des tensions religieuses, les radicaux de gauche au Sénat ont déposé une proposition de loi pour inscrire la loi de 1905 dans la Constitution.
A partir d'exemples dans le milieu scolaire, en entreprise, et autour du financement des lieux de cultes nous sommes allés voir comment la laïcité s'applique aujourd'hui.


> En savoir plus
Diffusé sur www.publicsenat.fr 20h27 Territoires de réussites - Gallardon (Eure-et-Loir)

Désireux de rester dans la région où ses deux sociétés, Terpan et Au fil du soin, étaient installée pour ne pas pénaliser ses salariés, Kamal Yayahoui a fait la rencontre efficace, celle d'Yves Marie, maire de Gallardon.


> En savoir plus
Réagissez 20h31 Les dessous de la mondialisation - Japon, la prophétie d'Asimov

Tokyo, la plus grande ville du monde. 37 millions d'habitants vivent et travaillent ici dans cette capitale multipolaire, électrique, et trépidante, où des immeubles de verre pointent vers le ciel, quand des milliers d'enseignes lumineuses éclairent la rue et ses passants.

Au pays du Soleil Levant, les machines sont entrées dans un nouvel âge. Les hommes et les femmes ont l'habitude des interactions avec les robots : enfants, étudiants, travailleurs, personnes âgées, tous se côtoient depuis plusieurs années. Ils s'appellent Paro ou Pepper et parlent plusieurs langues, ils travaillent sur les chaînes de montage dans les usines, ils aident les enfants dans leur cursus scolaire ou accompagnent des personnes âgées...

Le marché nippon de la robotique était estimé en 2012 à 5,8 milliards d'euros et devrait atteindre 20 milliards d'euros en 2020, selon un rapport du ministère japonais du Commerce. Les sociétés comme NEC, Honda, Mitsubishi ou Toyota développent toutes des départements robotiques. À la fois premier marché et premier producteur au monde de robots industriels, le Japon demeure une référence en la matière.

À travers un voyage au pays des androïdes, une exploration dans le territoire des machines, le film parcourt la réalité de la présence des robots dans la vie quotidienne des Japonais. Une réalité qui n'a pas suscité de conflit, ou de chaos dans cette société. L'influence de ces machines, leurs performances et les habitudes prises par certains êtres humains à leur contact, préfigurant ainsi notre avenir mondial robotisé.

Un documentaire de Pierre Chassagnieux


> En savoir plus
Réagissez 21h00 Bibliothèque Médicis

- Elisabeth BARILLÉ, « L'oreille d'or » (Grasset)- Olivier BOURDEAUT, « En attendant Bojangles » (Finitude)- Philippe PAQUET, « Simon Leys : navigateur entre les mondes » (Gallimard)- Adeline FLEURY, « Rien que des mots » (François Bourin)- Antoine MAZIERES, pour le livre de Yuval Noah HARARI, « SAPIENS»- Une brève histoire de l'humanité (Albin Michel)

avec :
Elisabeth Barillé, Ecrivain et journaliste
Olivier Bourdeaut, Ecrivain
Philippe Paquet, Journaliste
Adeline Fleury, Journaliste
Antoine Mazières, Membre du Centre de Recherches Interdisciplinaires

> En savoir plus
Réagissez 22h00 Le docu - Barack Obama, au coeur de la Maison Blanche

Avec une lucidité stupéfiante, et sans langue de bois, les principaux conseillers de Barack Obama, son premier cercle, racontent dressent un bilan du premier mandat, particulièrement controversé du Président, critiquant son goût pour l'exercice solitaire du pouvoir, ses erreurs, ses faiblesses, sa naïveté parfois.Les meilleurs analystes politiques américains reviennent sur ces quatre années d'exercice du pouvoir, quand la machine politique devient infernale. En deux parties, de son arrivée à la Maison Blanche (janvier 2009) à son entrée en campagne pour sa réélection (automne 2012), un Barack Obama comme on ne l'a jamais vu, grâce aux images inédites des équipes de NBC News Archives.Le film nous dévoile les dessous de ces batailles politiques. Les images inédites de NBC News Archives nous entraînent dans les couloirs de la Maison Blanche, dans l'intimité du président des États-Unis, nous permettant de saisir l'homme, sa solitude, son habileté au combat, son aisance naturelle, son humour aussi en pleine tempête...Réalisé par William Karel


> En savoir plus
Réagissez 22h52 Le docu - Barack Obama, au coeur de la Maison Blanche

Avec une lucidité stupéfiante, et sans langue de bois, les principaux conseillers de Barack Obama, son premier cercle, racontent dressent un bilan du premier mandat, particulièrement controversé du Président, critiquant son goût pour l'exercice solitaire du pouvoir, ses erreurs, ses faiblesses, sa naïveté parfois.
Les meilleurs analystes politiques américains reviennent sur ces quatre années d'exercice du pouvoir, quand la machine politique devient infernale. En deux parties, de son arrivée à la Maison Blanche (janvier 2009) à son entrée en campagne pour sa réélection (automne 2012), un Barack Obama comme on ne l'a jamais vu, grâce aux images inédites des équipes de NBC News Archives.
Le film nous dévoile les dessous de ces batailles politiques. Les images inédites de NBC News Archives nous entraînent dans les couloirs de la Maison Blanche, dans l'intimité du président des États-Unis, nous permettant de saisir l'homme, sa solitude, son habileté au combat, son aisance naturelle, son humour aussi en pleine tempête...

Réalisé par William Karel


> En savoir plus
23h44 Sénat en action - Marseille : des écoles à l'abandon

Chaque mois, les journalistes de Public Sénat, au coeur de l'actualité parlementaire, s'immergent dans les coulisses du Sénat pour montrer le travail des 348 élus de la chambre haute, l'élaboration d'une loi et son application sur le terrain.


> En savoir plus


Conception, réalisation et hébergement: Zeni Corporation
Creation and Hosting: Zeni Corporation